2 types d'efforts pour travailler

2 types d'efforts pour travailler

Productivité

Il existe 2 types d'efforts pour travailler sur tes projets. Des efforts lourds, gourmands en énergie et des efforts doux, économes pour avancer à petites touches. Voyons à quoi cela correspond.


J'ai remarqué que j'avais depuis quelques mois 2 méthodes pour avancer sur mes projets.

Alors qu'il y a quelques années (et même quand j'étais étudiant), j'avais surtout une seule méthode: trainer, trainer, trainer.... Puis au dernier moment, donner un grand coup de collier pour finir mon projet (ou mes révisions).

Aujourd'hui, j'utilise toujours cette méthode de repousser l'effort avec en complément une vision plus douce.

L'Effort Lourd

C'est l'effort de référence que tu fais déjà aujourd'hui quand tu traines à te mettre au boulot.

Tu procrastines sur tes projets jusqu'à la dernière minute, le moment où tu n'as plus le choix. Tu te bouscules alors fortement et tu mets tout ton focus et tes actions d'un coup sur ce projet afin de le rendre dans les temps.

On peut faire le parallèle de l'effort lourd avec un athlète qui ferait de l'haltérophilie.

=> On perds alors beaucoup d'énergie d'un coup!

L'Effort doux

L'effort doux, lui, est un effort répété de petites actions.

Tu vas gérer ton effort et ton énergie en allant nourrir à intervalles réguliers tes projets. Tu vas rajouter 2 lignes, incorporer un document, préparer 3 paragraphes. Ce sont de petits bouts de travail de 5 à 30 minutes disséminé sur une période longue.

Cela te demande peu d'énergie à la fois et tu avances sur de multiples sujets.

En conclusion

Les 2 efforts sont complémentaires.

J'utilise les efforts doux pour travailler sur ma création de contenus (scripts de vidéos et podcasts, articles...) et les efforts lourds viennent s'intercaler dans mes périodes de time-blocking que je case dans mon agenda.

Les efforts doux, ne marchent pas pour tout et peuvent te faire tomber dans les méfaits du multitasking.